Revolution Motorcycle Mag, Le premier magazine canadien de Motos Custom FRANÇAIS  |  ENGLISH


NOUS JOINDRE
LIENS

Événements
Sturgis 2010

Sturgis

Si votre mode de vie tourne autour des motos, ce qui veut dire si vous respirez, mangez, dormez et rêvez à propos des machines à deux roues recouvertes de chrome et de superbe peinture, alors vous devez vous rendre au moins une fois dans votre vie au rallye de motos de Sturgis. Alors c’est là et rien que là que vous pourrez dire que vous avez atteint l’apothéose, la mecque des motocyclistes, la randonnée des randonnées. Faire partie de cet évènement de classe mondiale, c’est comme faire un pèlerinage pour nous les amoureux des chevaux de fer. Je voulais faire ce voyage depuis une bonne vingtaine d’années, mais comme c’est le cas pour beaucoup d’entre nous, la vie nous amène ailleurs. Alors, quand Pascal Richard m’a demandé si j’étais intéressé à descendre avec lui dans le Dakota du Sud pour la 70e édition, je lui ai répondu « je vais être là!» Quand nous avons emprunté la bretelle de la sortie 30 sur l’autoroute 90, le 7 août 2010, j’avais l’impression d’avoir atteint les grilles de la Terre promise.


Abonnez-vous à Revolution Motorcycle Mag
maintenant pour obtenir les articles complet.



Thy will be done

Thy will be done

Je suis allé à une exposition d’art. Je sais ce que vous pensez. Une exposition d’art ? J’aimerais bien mieux comme probablement la majorité d’entre vous qui lisez ceci me faire embrocher et rôtir comme un animal bien dodu que d’avoir à visiter une exposition d’art. Je préfèrerais de loin me faire arracher toutes les dents, sans anesthésie, par une femme russe de forte corpulence, qui ne croit pas au rasage ni à l’utilisation de déodorant, que d’avoir à examiner un lot d’objets déformés qui reflètent quelque chose que mon neveu de cinq ans pourrait bricoler. Et je préfèrerais être déshabillé puis trempé dans le sirop d’érable et ensuite être jeté à un troupeau de nymphomanes incontrôlables, qui ont été mises en quarantaine sur une île tropicale du Pacifique Sud depuis plusieurs années, que d’avoir à regarder un paquet de tableaux « abstraits ». Ah ! Hum ! Oubliez cette dernier remarque, J’aime bien trop le sirop d’érable ! De toute façon, je crois que vous avez compris quel était mon point de vue. Alors pourquoi ai-je assisté à une exposition d’art ? Eh bien, parce-que ce n’était pas ce genre d’exposition snobinarde. Pas de vin ni de fromage et personne ne se promenait avec le petit doigt en l’air en sirotant un cocktail. Non monsieur, pas ce genre d’exposition ! C’était « notre » genre de spectacle d’art organisé par un groupe de personnes remarquables qui sont fières de leurs mains tachées et remplies d’ampoules.



Abonnez-vous à Revolution Motorcycle Mag
maintenant pour obtenir les articles complet.



La « ride » annuel à Port Dover

La « ride » annuel à Port Dover

J’ai un peu débattu dans ma tête où je devrais commencer cette histoire, mais comme c’est le cas avec n’importe quel bon livre trouvé dans les tiroirs d’une chambre de motel en bordure d’une route, après une longue journée à boire, à rouler, à réparer la moto et bien sûr, à courir la galipote, la réponse serait « Au tout début .... ». Ainsi, en 1971, lorsque George Simons a donné à son fils un mini-bike de marque Rupp, il n’a jamais pensé qu’il venait d’insuffler une passion à vie pour son fils Chris. Chris Simons a depuis possédé plusieurs dizaines de « bikes » et a également tenu un atelier de motos bien connu dans un minuscule, et je veux dire très minuscule, port du sud ouest de l’Ontario appelé Port Dover. Sa boutique se nommait le « Biker’s Delight », qui curieusement sont les mots que beaucoup de gens utilisent pour décrire cet événement. La tradition du vendredi 13 a commencé en 1981, la même année où un groupe d’adolescents s’étaient réunis à Los Angeles pour former le groupe Metallica. Malgré une récente tentative d’assassinat, le président des États-Unis était encore Ronald Reagan. Les Rolling Stones chantaient « Start Me Up » et « Le Loup-garou de Londres » jouait dans les salles de théâtre. Et pour ceux que ça intéressent, je roulais sur un BSA 1969. Grâce au bouche à oreille, Chris Simons et environ vingt-cinq de ses amis se sont réunis à Port Dover, à l’hôtel Commercial maintenant connu sous le nom d’Angelo’s of Dover. C’était un vendredi 13 du mois de novembre et malgré le froid qui sévit au Canada en cette période de l’année, ils ont eu tellement de plaisir qu’ils ont décidé de répéter l’expérience tous les vendredis 13. C’est ainsi que la tradition est née. Chaque vendredi 13 qui a suivi, le nombre de personnes présentes à ce rassemblement a augmenté pour atteindre le nombre ahurissant de 200 000 personnes le 13 août 2010 dernier. Tout le reste de l’année, cette petite ville portuaire compte à peine 3500 habitants.


Abonnez-vous à Revolution Motorcycle Mag
maintenant pour obtenir les articles complet.



15e RALLY NATION

15e RALLY NATION

Les 5, 6 et 7 août dernier avait lieu le 15e rallye national canadien de H.O.G. (Harley Owners Group) dans la ville de Sherbrooke au Québec.

Ce grand rassemblement annuel réunit pendant une fin de semaine un grand nombre de passionnés de Harley- Davidson et membres du Harley Owners Group venus participer aux activités et se payer du bon temps. Je me suis donc rendu chez le concessionnaire Harley-Davidson Sherbrooke où avait lieu une partie des festivités afin de partager quelques bons moments avec tous ces amateurs de motos.

Chez Deeley Harley-Davidson Canada, distributeur exclusif de motos Harley-Davidson au Canada, on était très heureux d’organiser cet événement afin de remercier la clientèle adepte de la marque dont les membres de H.O.G qui comptent parmi les plus fidèles.


Abonnez-vous à Revolution Motorcycle Mag
maintenant pour obtenir les articles complet.





ACCUEIL  |  ABONNEMENT  |  LIENS & |  NOUS JOINDRE  |  VIDÉOS
ÉVÉNEMENTS  |  CHRONIQUES  |  MOTOS EN VEDETTE
MISS REVOLUTION  |  SECTION TATTOO
COPYRIGHT © V2REVOLUTION.COM
PROPULSÉ PAR LATE NIGHT STUDIO



Facebook