Revolution Motorcycle Mag, Le premier magazine canadien de Motos Custom FRANÇAIS  |  ENGLISH


NOUS JOINDRE
LIENS

Motos en vedette
Copperhead

Copperhead

Comment peut-on transformer une Harley Sportster 1979 en une moto ancienne, genre « flat track » de route ? Telle était la question que nous nous posions à la fin du mois de novembre 2010. Ted Hector, le propriétaire de Thunder Road Motorcycles, situé à Winnipeg, au Manitoba, compte plusieurs années d’expérience dans la fabrication de motos « customs » américaines et britanniques. Quant à moi, Gary Macdonald, j’ai construit plusieurs Harley Flat Heads au cours de ma carrière, y compris un VL 1933 qui prenait la route quotidiennement. Ted et moi venions d’acheter un Sportster Ironhead avec l’idée de créer un « bike » avec un look du passé. Nous ne voulions pas construire un autre coureur « boardtracker » (sans ailes ni feux et siège appropriés). Nous voulions une moto de route totalement fonctionnelle qui serait performante et sécuritaire autant dans la circulation citadine que sur l’autoroute. La moto serait munie de freins à disques, d’un démarreur électrique et de contrôle moderne. Toutefois, l’aspect général de la moto nous ferait davantage penser à une moto des années 1919 qu’à un modèle de 1979.

Abonnez-vous à Revolution Motorcycle Mag
maintenant pour obtenir les articles complet.



Gangster Bike

Gangster Bike

Par Chantal Riopel
La construction de ce « bike » a commencé sur un coup de tête, juste en regardant la roue arrière et le réservoir d’essence. Richard de Moto Station inc. a décidé de se monter un custom, un chopper avec un look «Pro Street».

« Nous avons fabriqué nous-mêmes l’aile arrière puisqu’il n’est pas facile de trouver une aile pour un 230 mm. Les poignées renversées et l’ajout d’un phare plus petit lui donnent un look Pro Street », mentionne Richard, le concepteur. Richard est un fanatique de performance, d’où ce look Pro Street agrémenté d’un super moteur Jim de 120 pouces cubes. Le balancement et les têtes de moteur ont été confiés à nul autre que le spécialiste en ce domaine, Patrice Juteau de chez J.Precision. Enfin, l’engin a été alimenté par un carburateur Mikuni de 48 mm. Le résultat : un « bike clean» avec du coeur, beaucoup de coeur. On peut même dire que c’est un bike « boosté » aux stéroïdes qui rend honneur au slogan « Gangster Bike » de Moto Station.

 

Abonnez-vous à Revolution Motorcycle Mag
maintenant pour obtenir les articles complet.



Stargate

Stargate


L’Italie, c’est plus qu’un pays riche en histoire et en bon vin. On y trouve aussi quelques constructeurs de motos customs. Lors de ma visite dans ce magnifique pays, je me suis arrêté à l’atelier de motos customs Garage 65. J’avais déjà vu leurs créations à quelques reprises lors du Championnat mondial de Custom Bike AMD au Rally de Sturgis, et j’avais été grandement impressionné. Cet atelier de motos est situé en Toscane, à quelques kilomètres de Pise, dans la ville de Viareggio, une très belle station balnéaire à flanc de montagne où les Italiens viennent se reposer et s’amuser durant les weekends ou les vacances. C’est aussi une région remarquable pour ceux qui aiment le vin. Avant mon départ, Sam Pileggi, notre ami et bon collaborateur italien, a contacté les gens de Garage 65 pour les prévenir que je souhaitais visiter leur atelier, comme mon italien n’est pas vraiment au point.

Abonnez-vous à Revolution Motorcycle Mag
maintenant pour obtenir les articles complet.




Long John

Long John


Par Brent & Derek Law
Ce « bike » a pris forme à partir d’un simple courriel où un gars nous félicitait à propos de choppers que nous avions construits précédemment et nous posait certaines questions à leurs sujets. J’imagine que ces choses-là arrivent une fois sur un million parce qu’après avoir échangé quelques courriels et un coup de téléphone, ce « John » de l’autre bout du pays nous versa un très beau dépôt dans notre compte bancaire. Il s’avère que John était très sérieux. Il avait vendu son Street Glide et avait fait ses devoirs, il était fin près à faire confiance à deux « rednecks » à plus de 1500 milles de chez lui. Cool !

John avait une bonne idée de ce qu’il voulait et en quelques jours, il nous a fait parvenir la liste complète des pièces à utiliser. Nous avons eu à le persuader quelque peu quant aux choix de certaines pièces qu’il avait choisies pour nous assurer que nous allions être aussi heureux avec le résultat final qu’il le serait. À notre avis, c’est la partie la plus ardue de tout mandat : nous savons ce que nous aimons et c’est difficile de nous en détacher.

Abonnez-vous à Revolution Motorcycle Mag
maintenant pour obtenir les articles complet.




ACCUEIL  |  ABONNEMENT  |  LIENS & |  NOUS JOINDRE  |  VIDÉOS
ÉVÉNEMENTS  |  CHRONIQUES  |  MOTOS EN VEDETTE
MISS REVOLUTION  |  SECTION TATTOO
COPYRIGHT © V2REVOLUTION.COM
PROPULSÉ PAR LATE NIGHT STUDIO



Facebook